LA PROTECTION SOLAIRE

Ce sont des rayonnements émis par le soleil qui traversent l’atmosphère.
Normalement filtrés par la couche d’ozone, la pollution croissante de l’atmosphère la réduit d’années en années, créant une augmentation spectaculaire des cancers cutanés au cours des dernières décennies.
UVB
De longueur d’onde moyenne, ils sont principalement responsables du bronzage et brulures à retardement. Ils favorisent aussi le vieillissement de la peau et l’apparition de cancers cutanés.
UVA
De longueur d’onde longue, ils représentent 95% du rayonnement UV sur Terre et sont responsables de l’effet de bronzage immédiat et des rides. Ils contribuent et provoquent le dévelopement de cancers cutanés .
LE CANCER DE LA PEAU AUGMENTE EN EUROPE TOUS LES ANS DE 5 A 7%, DETENANT LE TRISTE RECORD DE LA PLUS IMPORTANTE PROGRESSION DEPUIS 20 ANS.
(Ligue Nationale Contre le Cancer)
SI LES COMPORTEMENTS VIS-A-VIS DU SOLEIL N’EVOLUENT PAS, UN ENFANT NE EN L’AN 2001 AURAIT 15 FOIS PLUS DE RISQUES DE DEVELOPPER UN MELANOME QU’UN ENFANT NE 70 ANS AUPARAVANT.
(Syndicat national des dermatologues)
UN TSHIRT MOYEN LAISSE PASSER 1/5e DES RAYONS DU SOLEIL QUAND SEC (1 SUR 3 SI MOUILLE), CONTRAIREMENT A 1 SUR 50 POUR UN TSHIRT CERTIFIE UPF 50.
(Skin Cancer Foundation)
1 AUSTRALIEN SUR 3 CONTRACTE UN CANCER DE LA PEAU DANS SA VIE (ET 1 AMERICAIN SUR 5).
(Cancer Council Australia)
CHAQUE ANNEE, ON ESTIME QU’ENTRE 6000 ET 14 000 TONNES DE CREMES SOLAIRES SE RETROUVENT DANS LES MERS DU MONDE.
(Archives of Environmental Contamination and Toxicology)

“ Les personnes à la peau foncée ne sont pas concernées par la surexposition au soleil ”

Screen Shot 2016-05-09 at 2.18.35 AM
Les peaux plus sombres contiennent davantage de mélanine protectrice. Néanmoins, des cancers cutanés sur ce type de peau sont souvent détectés à un stade plus avancé et donc plus dangereux.

“ Un Tshirt en coton protègé suffisament du soleil ”

Screen Shot 2016-05-09 at 2.18.35 AM
Tous les tissus ne protègent pas de la même façon. Plus leurs mailles sont serrées, moins ils laissent passer les rayons ultraviolets. Un tee-shirt en coton perd 50% de son efficacité une fois mouillé, alors que les vêtements composés de polyamide et d’élasthanne ont un tissage plus serré, permettant de garder leur forme et de mieux filtrer les UVA et UVB.

“ Les enfants cicatrisent mieux que les adultes ”

Screen Shot 2016-05-09 at 2.18.35 AM
La peau des bébés et des jeunes enfants est plus fine que celle des adultes et leurs cellules ne possèdent pas la capacité de reparation. Elle est donc particulièrement sensible aux agressions du soleil.

“ Pour bien bronzer, il faut d’abord rougir ”

Screen Shot 2016-05-09 at 2.18.35 AM
Une peau rouge signifie qu’elle a été agressée. Il s’agit d’une dilatation des vaisseaux sanguins. Si elle pèle, c’est qu’elle a subit une brulure. Elle contient très peu de mélanine et est donc beaucoup plus sensibles aux rayons UV. Il faut s’exposer progressivement en commençant pas 10 minutes maximum le premier jour augmentant la durée d’exposition petit à petit.
Mais comment en sommes-nous arrivés là?
Le teint hâlé a évolué de façon cyclique au cours de l’histoire.

Entre 1990 et 2009

Les boutiques de bronzage dans le monde ont été multipliées par 5. Et pourtant, les personnes qui ont eu recourt à des lits de bronzage avant l’âge de 30 ans auraient 75% plus de chance de contracter un cancer de la peau.

1980’s

La marque de bronzage devient inesthétique.  Les cabines à UV sont prises d’assaut ! On passe du bikini au mono, puis au topless, puis le tanga, qu’on roule pour gommer la marque de la culotte.

1970’s

Le teint hâlé par le soleil est un signe de succès propre à ceux qui peuvent s’offrir des loisirs de plein air. Les fonds de teint et les crèmes auto-bronzantes viennent répondre à ce besoin social de paraître bronzé.
Les stars adoptent cette mode et leur teint excessif marquent un recours a outrance au soleil et auto-bronzants. Apparaissaient alors les premiers systèmes commerciaux de bronzage, qui ont un effet destructeur sur l’épiderme.

1960’s

C’est l’epoque Brigitte Bardot, au cinema elle incarne «Manina, The Girl In The Bikini». L’huile de bébé fait son apparition pour accélérer la pigmentation solaire de la peau.

1940’s

On trouve dans les magazines feminin des publicités qui encouragent les bains de soleil. À cette époque la taille des maillots de bain commence à se réduire jusqu’à l’apparition du bikini en 1946, créant un véritable phénomène de mode.

1925-1930

Coco Chanel ouvre la voie vers une nouvelle mode lorsqu’elle contracta un coup de soleil lors d’une croisière en Méditerranée. On disait d’elle “qu’elle a du inventer le bronzage; a l’époque, elle inventait tout”.
Le bronzage devient une mode incontournable et un must social. Poussé par l’instauration des congés payés, le tourisme de masse se rua vers les plages.

1903

On comprit que le rachitisme était provoqué par une carence en vitamine D. Le médecin Niels Ryberg Finsen remporte le prix Nobel de médecine grace a ses traitements par concentration de radiations lumineuses.

1890

La classe ouvrière vivait dans des environnements sombres; que ce soit dans des usines ou des mines, mais aussi dans des habitations minuscules. La mode de la pâleur a pris fin après la révolution industrielle.
On observe des cas de rachitisme et autres déformations chez les enfants. En 1890, le médecin écossais Theobald Adrian Palm attesta que la lumière était un élément essentiel pour le développement des os.
Le chirurgien John Harvey Kellogg  ( aussi a l’origine des célèbres céréales), inventa le bain de lumière électrique, utilisé comme un moyen thérapeutique contre la goutte.

XVIIIth CENTURY

La blancheur de la peau était synonyme de richesse; il fallait avoir le teint clair pour se différencier des paysans.

VICTORIAN ERA 

Sous le règne de la reine Elisabeth, on utilisait des crèmes éclaircissantes, parfois meme toxiques (du plomb, l’arsenic), afin de blanchir la peau d’avantage, provoquant parfois des cas de mort par saturnisme.