- History of tanning -
Avant que Schwarzenegger et Pamela n'aient débarqué tout bronzés entre les doigts de pieds, les gens étaient plutôt du genre pâlot.

Les années Victoriennes

Chez les grands de ce monde on allait jusqu’à se pommader à l’arsenic pour être le plus blanc possible... Bah oui, bronzer c’était bon pour les paysans qui oissonnaient sous le cagnard.

Les années folles

Au tournant des années folles, la tendance s’inverse et Coco Chanel décide qu’il n’y a rien de plus chic. Les bains de soleil deviennent une mode incontournable et un must social. Les premiers congés payés rendront le coup de soleil plus démocratique.

Les années 50

En 1946, les américains font des essais nucléaires sur l’atoll de Bikini mais c’est le maillot du même nom qui fera l’effet d’une bombe.

Les années 60

A Saint Trop’, les prétendants se bousculent pour enduire Brigitte Bardot des premières huiles solaires made in 60’s. Les magazines féminins relaient la tendance.

Les années 70

Une décennie plus tard, être bronzé est définitivement signe de succès. Les fonds de teint et les crèmes auto-bronzantes viennent répondre à ce besoin social.

Les années 80

Qui dit bronzage dit marques de bronzage. Dans les années 80, on passe au topless, au tanga et moins si affinité. Les cabines à UV sont prises d’assaut.

Les années 2000

Depuis, elles ont été multipliées par 5 dans le monde mais ceux qui y ont eut recourt avant l’âge de 30 ans auraient 75% plus de chance de contracter un cancer de la peau.

Aujourd’hui

Ainsi, 1 australien sur 3 aura un cancer de la peau au cours de sa vie, tout comme 1 américain sur 5.

il y a 10 ans
aujourd’hui
Rien qu’en France, 80 000 nouveaux cas sont diagnostiqués chaque année et 1000 personnes meurent d’un mélanome. C’est deux fois plus qu’il y a 10 ans.
Bon, pas question de rester cloitrés pour autant, mais comment faire ?

FOLLOW US ON

Instagram

Instagram Canopea Pinterest Canopea Facebook Canopea Contact Canopea NEWSLETTER