- Le journal -

Le journal

  Coulisses
Photoshoot 2020

 

Pour cette nouvelle collection, nous vous emmenons dans les coulisses de notre nouveau photoshoot dans les Pouilles, au delà des terres sauvages, où les oliveraies et les masserias se chevauchent, ou parfois la réalité prend le dessus et tout ne se passe pas tout à fait comme prévu !

La fin de l’année scolaire approche et depuis quelques mois je travaille sur le photoshoot de notre prochaine collection. Depuis plusieurs années j’avais envie de découvrir les Pouilles, ses terres arides et oliviers à perte de vue, ses couleurs naturelles: un rouge Grenada des terres rouge ocres, un vert Bari profond et intense des cotes adriatiques du sud, le rose Fushia des bougainvilliers, le bleu Blueberry des fruits sauvages qui parsèment les sentiers et le bleu clair cendré Ash des murs blanchis à la chaux d'Ostuni. Tout regorge d’inspiration dans ce sublime arrière pays hors des sentiers battus, situé entre la Valée d’Itria et l’Adriatique.

C’est décidé, ma fidèle photographe Emma et moi allions partir à l’aventure sur 2 jours en commençant par Ostuni – la ville blanche, puis dès le lendemain à Alberobello pour éviter les foules, et enfin dans une Masseria au frais pour un moment plus détente au bord d’une piscine. Après avoir méticuleusement préparé les tenues pour nos mannequins sur place, bien pris soin de noter la taille de chaussure de chaque enfant, pointer toutes les tenues, sans oublier les accessoires qui font toute la différence, je boucle les bagages pour un départ en fin de journée le lendemain.

Désormais livrée à moi même, je pris mon stylo et le dos d’un papier pour recopier méticuleusement les directions jusqu’à notre Airbnb à 30km de là jusqu’à la description de la cachette à clef avant d’être complètement coupé du monde virtuel. Je saute dans une navette pour la gare de train en espérant qu’il y ai toujours des connections Brindisi-Ostuni après 20h. L’attente… puis finalement un train s’arrête, Je monte dedans avec mes valises pleines de maillots de bain, mes chapeaux de paille et fleurs en tissu en guettant chaque arrêt jusqu’à destination. Gros soulagement quand 25min plus tard, on s’arrête en gare d’Ostuni. En sortant, pas un chat en vue. Je croise un couple qui descendait du même train que moi et leur demande le chemin pour Ostuni. Ils me regardent avec de grands yeux étonnés et me font comprendre qu’il est très dangereux de marcher le long de la route qui mène à Ostuni de nuit et proposent gentiment de me conduire au porte de la forteresse.

Je me retrouve donc à l’arrière de leur voiture emmitouflée sous mes affaires bénissant leur bonne âme d’avoir sauvé mon shooting…

J’espère que cette collection vous plaira autant que j’ai eu du plaisir à la créer. Si vous voulez avoir un aperçu du shooting, je vous invite à regarder la vidéo en homepage ici !

x Constance



Instagram Canopea Pinterest Canopea Facebook Canopea Contact Canopea NEWSLETTER