- Le journal -

Le journal

  Santé
Le soleil et la peau des enfants

L’été est encore loin mais il n’est jamais trop tôt pour commencer à rêver aux prochaines vacances ! Vous avez déjà choisi la destination et réservé les billets d’avion ? Alors le moment est idéal pour réfléchir à la meilleure protection solaire pour vos enfants. Si UVA et UVB sont pour vous deux notions aussi mystérieuses qu’R2D2 et C3PO à quelqu’un qui n’a jamais vu Star Wars, suivez le guide !

Les risques de l’exposition au soleil

Le coup de soleil est évidemment le premier risque lié à l’exposition au soleil, et il peut avoir des conséquences sérieuses, particulièrement sur la peau fragile des enfants. A court terme, les conséquences d’un coup de soleil s’apparentent à celles d’une véritable brûlure : rougeurs, douleurs plus ou moins intenses, hypersensibilité, apparition de cloques, maux de tête, insomnies. L’enfant peut également déclarer une réaction allergique, qu’on appelle lucite. Elle provoque l’apparition de petits boutons et de rougeurs mais peut également déclencher une urticaire. On a également tendance à l’oublier mais l’autre risque majeur de l’exposition prolongée au soleil est celui de subir un coup de chaleur pouvant aller jusqu’au malaise. Les bébés et les enfants y sont particulièrement sensibles et il convient donc de les hydrater très régulièrement.

A plus long terme, un seul coup de soleil avant l’âge de 10 ans double le risque de développer un cancer de la peau à l’âge adulte ! Rien ne vaut d’exposer son enfant à un tel danger et c’est notre rôle de parent de protéger nos enfants en préservant leur capital solaire.

Pas d’exposition au soleil avant 1 an

Avant l’âge d’un an, un bébé ne doit pas être exposé directement au soleil. Sa peau encore immature est incapable de se défendre contre les rayons ultraviolets qui peuvent alors atteindre les couches basales de l’épiderme, c’est dire les couches les plus profondes de la peau. Pas d’exposition ne signifie pas pour autant qu’aucune protection n’est nécessaire. Bébé devra donc rester à l’ombre, vêtu de vêtements légers et amples qui couvrent les bras et les jambes, de lunettes de soleil et d’un chapeau à larges bords. Dans l’idéal, cette préconisation doit être observée jusqu’à l’âge de 3 ans. Il est néanmoins difficile d’empêcher un petit enfant curieux d’explorer la plage et de goûter (au propre comme au figuré) au plaisir du sable fin !

Nos conseils pour protéger votre enfant du soleil

La meilleure protection solaire à offrir à un bébé est celle de ne pas l’exposer au soleil ! Pour les enfants un peu plus grands, le trio maillot de bain anti-uv Canopea, crème solaire minérale et pas d’exposition aux heures les plus chaudes est la combinaison gagnante !

  •       Un maillot de bain anti-UV : 80% des maillots de bain et de t-shirts de Canopea sont réalisés à partir d’Econyl®, une fibre recyclée qui offre une protection UPF 50+ sans aucun filtre chimique. Ils protègeront efficacement votre enfant des effets délétères du soleil.  Et parce qu’il ne faut jamais sacrifier l’élégance à l’efficacité, vous adorerez également leur look délicieusement rétro.
  •       Crème solaire : Pour les zones de peau non couvertes par le maillot de bain anti-uv Canopea, la crème solaire s’impose ! La bonne nouvelle pour votre porte-monnaie mais aussi pour la planète et que vous en utiliserez moins. Il faut toutefois être vigilant sur le produit utilisé, notamment parce que la peau d’un bébé absorbe 2,7 fois plus de crème que celle d’un adulte ! Il est donc préférable de privilégier une crème avec un filtre minéral qui va réfléchir les UV et non les absorber. On préférera également une crème en tube plutôt qu’en spray afin d’éviter que l’enfant n’inhale de dioxyde de titane. La crème solaire doit proposer une double protection UVA-UV mais aussi un indice 50+ avec une formule hypoallergénique sans alcool ni parabens.
  •       Heures d’exposition : On ne le répètera jamais assez (et cette recommandation vaut également pour les adultes !), il est impératif de ne pas s’exposer au soleil entre midi et 16h quand le soleil est au plus haut et les rayons ultraviolets les plus nombreux. Ne vous laissez pas non plus abuser par ces coquins de nuage blancs ! Ils laissent en réalité passer près de 90% des UV. Même si la sensation de chaleur sur la peau est moins forte, la brûlure du soleil est la même.

Pour en savoir plus sur la protection solaire, c'est par ici



Instagram Canopea Pinterest Canopea Facebook Canopea Contact Canopea NEWSLETTER